Les chemins m’attirent. Ils m’ont déjà emmené dans bien des endroits. De petites randonnées de montagnes à de plus grandes courses voire à des treks de longue durée, ces chemins m’ont permis de trouver un équilibre plus grand que tout. Pourquoi marcher autant, me demandent certains ? A ceux-là je tente d’apporter une réponse en leur parlant de la nature dont nous profitons des paysages, de la faune et de la flore. Je leurs transmets ma volonté d’accéder à des endroits inaccessibles autrement qu’à pied. En effet, quel bonheur de voir un endroit que l’on a mérité par l’effort qui nous y a conduit. Il y a également une volonté de dépassement physique et mental de soi-même. A cela, chacun de nous est différent. Que l’on marche dix kilomètres ou que l’on traverse l’Himalaya à pied, il est extrêmement gratifiant d’atteindre son but. Et s’il n’y avait que cela. Je leur parlerai encore du fait de se centrer à nouveau sur des choses simples comme manger ou boire, des personnes que l’on rencontre et qui, pour le coup, sont assurément dotées de cette même passion, pour se débarrasser des soucis réels ou irrationnels. Bref, pour se sentir bien physiquement et moralement. Voilà pourquoi je prends mes bâtons de marche.

De plus, la montagne et l'itinérance nous offrent des rencontres. C'est ainsi qu'en 2017, lors du Chemin des Crêtes du Jura, j'ai rencontré Cyndie. Autant dire que le projet Via Alpina 2019, qui était un projet personnel au commencement, s'est rapidement transformé en une aventure à deux. Toute cette expérience sera partagée doublement. Deux fois plus d'efforts certainement, mais surtout, deux fois plus de bonheur!