Parcourir l’intégralité de la Via Alpina est un projet ambitieux. Ambitieux physiquement, psychologiquement et logistiquement. Pour découvrir un espace unique de 200’000 kilomètres carrés de sommets et de vallées, d’alpages et de forêts, de gros bourgs et de hameaux, il a fallu aménager le sentier de randonnée idéal pour la découverte de tout l’arc alpin. Depuis 2002, la Via Alpina déroule de Trieste (Italie) à Monaco, de l’Adriatique à la Méditerranée, ses 5’000 kilomètres de sentiers balisés en 5 itinéraires, à travers huit pays européens. Outre ces huit pays, elle rallie 30 Régions, Cantons ou Länder et plus de 200 communes. D’un rivage à l’autre, de l’Adriatique à la mer Ligure, la Via Alpina culmine à 3019 m au col Niederjoch (frontière italo-autrichienne). Le tracé de la Via Alpina comporte cinq tronçons : les itinéraires rouge, violet, jaune, vert et bleu. L’itinéraire rouge comporte 161 étapes à travers la Slovénie, l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse, la France et Monaco.